Jour J + Jour 1 | Extraction dents de sagesse anesthésie générale : Mon expérience


Hello mes petites cerises, j'espère que vous allez bien. De mon côté je suis à mon deuxième jour d'extraction de mes trois dents de sagesse et je vous dit franchement ça fait terriblement mal. Chaque personne le ressent différemment mais pas de chance pour moi, je morfle. Je vous détaille tout de cette journée. Allé c'est parti !

5 juin : La veille de mon hospitalisation, il fallait que je me douche de la tête au pied avec de la bétadine. Pas de piercing, pas de bijoux, pas de vernis à ongles, pas de maquillage et pas de crème et ne pas avoir mangé à partir de minuit.  Le lendemain matin une douche à la bétadine de la tête au pied. Oui, ça assèche grave les cheveux et la peau mais bon ça allait.

6 Juin : Jour J. J'étais attendu normalement à 9 heures mais je devais être là une demi-heure avant. Je monte directement à la salle ambulatoire. Une infirmière m'amène dans ma chambre et me demande de me changer. Charlotte sur la tête, culotte, robe et chaussons tous jetables. Il était 9 hrs.

11 hr 30 : Une infirmière arrive enfin pour me prendre la tension. Heureusement qu'il y avait une télé pour patienter mais je vous avoue qu'on a qu'une chose en tête c'est de passer au plus vite. Elle me prend la tension, me pose quelques questions nom, date de naissance, nom de l'accompagnant, numéro de portable de l'accompagnant, signature par-ci par-là et on vous demande même de désigner le nom d'un responsable qui en cas de problème peut prendre une décision. En gros si vous êtes entre la vie et la mort quoi. Ma belle-mère qui m'accompagnait lui dit "mais c'est quoi, ça fait quand même peur ce que vous dites, c'est sensé être une simple intervention, il n'y a aucun risque au moins". L'infirmière qui nous explique donc que c'est le protocole. Ensuite elle me donne un comprimé le Bromazépam à mettre sous la langue censé me détendre. Je n'avais déjà pas de stress avant la prise de ce médicament donc pour l'instant tout allait bien.

12 hr 45 : Hé oui, ça fait quand même beaucoup d'attente tout ça. Mon petit loulou qui nous accompagnait également ce jour-là devenait impatient dans cette chambre et voulait sortir pour aller au parc. Surtout que mamie lui avait promis un Mc Do. Toc toc, un brancardier qui arrive pour m'amener à la salle d'opération, il était quand même temps. J'entends derrière mon petit trésor "il emmène où ma maman, elle va où maman". Petit pincement au cœur mais ça va mamie va lui changer les idées. Il me place dans un couloir, je vois des allers et retours. 

À partir de cet instant, je ne sais plus quelle heure il est. Je commence quand même à stresser avec des gros battements de cœur. Je prends de grandes respirations pour me calmer. Le stomatologue que j'ai vu lors de ma première consultation vient me voir, me demande si tout va bien. C'est lui qui m'opère. Il me rassure que tout va bien se passer même s'il va s'amuser avec une des trois dents. Deux infirmières m'approchent, toujours dans le couloir me parle un petit peu. Une très mais très gentille me parler en me disant ne vous inquiétez pas tout va bien se passer. Bref, moi qui suis de nature à toujours sourire, je souriais en disant j'espère bien que tout se passera bien parce que j'ai juste envie de rentre chez moi. J'ai dû attendre 10 à 15 minutes dans ce couloir. 

Ensuite un autre brancardier m'aide à changer de lit vers un autre plus plat avec un support sous la tête bref pas très à l'aise mais bon je vais pas le sentir longtemps cette gêne. Il m'amène dans la salle opératoire. Je vois toutes les grosses machines autour, au-dessus de ma tête bref, les battements forts du cœur toujours aussi présent. J'essaie de me calmer dans ma tête, je respire. Il faisait extrêmement froid dans cette salle peut-être pour pas développer de bactérie tout ça. Je n'avais plus les draps du premier lit juste un petit drap bleu posé sur mon ventre.

La gentille infirmière me parle. "Vous êtes venu avec qui ? Vous savez que vous ne faites pas du tout votre âge ? Vous avez un très joli sourire ! Je suis persuadé avec votre sourire vous devez travailler avec des enfants ?" Bref, très flattée bien sûre et ensuite elle me dit "si tout le monde venait ici avec un sourire comme vous ça nous aiderait beaucoup également. On a l'impression que les patients nous voient comme des crocs-morts et nous regardent sérieusement". Bon ce n'est jamais mon cas, je souris vraiment tout le temps. 

Ensuite elle me dis je vais vous poser une perfusion, ça ne vous fera pas très mal. Bref une petite pique puis voilà. Des électrodes sur la poitrine, puis le petit truc sur le doigt pour surveiller la tension je crois. Rien de méchant jusque là. 

Avant cette intervention j'ai regardé multitudes de vidéos, j'ai été sur des forums pour voir les avis des autres personnes qui se sont faits arracher des dents de sagesse. Et mon appréhension était cette fameuse masque avec l'odeur "bizarre" que tout le monde décrivait ! Dans ma tête j'avais l'impression que c'était comme ci que j'allais m'étouffer, un manque d'oxygène quoi.

Arrive donc cet instant là. La gentille infirmière me dit "quel est votre loisir ?", moi qui commence à stresser je réponds à côté. Elle me dit "détendez vous", gentiment la main sur mon bras, elle me répète tout doucement "quel est votre loisir", donc je le lui dit. Puis elle me dit "vous allez vous concentrer dessus, sur les plus belles choses que vous aimez faire, ma collègue va vous placer un masque sur le nez, vous allez prendre des respirations soutenues et vous allez faire un beau petit voyage". Je vois donc arriver ce masque, elle me la pose doucement sur le nez, une respiration, une odeur que je ne saurais vous décrire tellement elle était subtile. Je ne suis même pas arrivée à la deuxième respiration que j'étais partie.

Ensuite je me réveille, je ressens un froid au niveau des joues, deux poches froides qui me retiennent les joues. Wow déjà fini, j'étais surprise. Encore un peu dans les vappes. Je referme les yeux et me rendors, je m'entends ronfler un peu. Je me réveille et là j'essaie de garder les yeux ouverts. Tout va bien. Je sens presque rien au niveau des joues. Il m'avait déjà placé dans mon lit de départ. Bien recouvert avec les draps. Le brancardier me ramène à ma chambre. 15 minutes plus tard arrive mon petit loulou et sa mamie. Je pouvais parler doucement, ça tirait un peu et j'avais un peu froid. Il était 14 hr 15. Le stomatologue vient me voir, me demande si tout va bien, et me dit de passer à son secrétariat pour récupérer l'ordonnance des médicaments et me souhaite un bon retour.


14h15 : L'infirmière vient me voir, me dit de rester allonger pendant 2 heures et qu'après je pourrais me relever et essayer de manger. La perfusion dans le bras sera retiré après la petite collation si je ne vomis pas. Après une heure même pas je crois je me sentais capable de me relever dans le lit. Les deux poches de glaçons étaient mes meilleurs amis. J'ai relevé le lit et je suis quand même restée assise. 

16h environ : Elle revient me voir, me demande dans un premier temps d'essayer de m'asseoir au bord du lit. Pas de vertige, rien. Je n'ai pas mangé depuis minuit mais je ressentais pas la faim. Elle me dit d'essayer de me mettre debout. Tout doucement, je le fais, toujours pas de vertige sauf un petit tremblement subtile aux  jambes, normal j'ai rien avalé. Je demande à l'infirmière si je peux aller aux toilettes. J'y vais tout doucement, petit pipi, toujours pas le tournis et je reviens m'asseoir au bord du lit. Elle me dit qu'elle va m'amener une petite collation et qu'il fallait que je mange doucement. Je lui demande si je peux me changer une fois que j'aurais manger elle me dit oui.


Un flan, une glace, une compote et une bouteille d'eau. Je mange doucement et j'ai tout fini. Ensuite je lui demande si je peux me changer. J'avais tellement envie de rentrer chez moi. La perfusion toujours au bras, j'allais me rhabiller avec mes habits tout en faisant attention de ne pas l'arracher. La douleur commençait à se faire sentir et même au niveau de la gorge. Je suppose que ça doit être un tuyau qu'il m'ont mis pour que je respire lors de l'intervention. J'avais un petit peu de sang également dans le nez mais rien de méchant.

Après une bonne heure, une autre infirmière arrive et m'enlève la perfusion. Me redonne de nouvelles poches de glaçons pour la route et prend ma tension. Tout va bien, je peux enfin partir. Je passe prendre mon ordonnance et direction la voiture. En route, mes poches de glaçon ne quittaient pas mes joues. Elles me faisaient de plus en plus mal. Ma belle-mère s'arrête avant de rentrer pour prendre mes médicaments : Augmentin, Solupred, Efferalgan Codéine, Eludril.

Le soir : Mon chéri me ramène une frappée Mc Do, hé oui la glace était conseillée. Je le prend, en temps normal elle aurait pas fait longtemps mais la, plus c'est lent mieux c'était. Je prends ensuite mes médicaments puis je sens la fatigue arrivée petit à petit.

20hr30 : Je pars au lit avec mes poches de glaçons. La fatigue vient surement des médicaments. Mon chéri m'accompagne au lit pour ne pas me laisser seule. Surtout que l'infirmière m'avait dit que le soir il ne fallait pas que je sois seule. Je me place bien sur l'oreiller, avec les glaçons. Ensuite je sentais que la peau des joues me brûlaient, ça venait sans doute du froid. Je me suis mis une couverture à poil très doux sous la tête et l'ait un peu bloquée sous mes joues. Je n'arrivais pas trop à dormir sur les côtés.

Le mal se faisait ressentir et puis le sommeil à pris place. Je me réveille à 3 hrs du matin sans plus pouvoir dormir. Trop trop mal mais il fallait s'y faire. C'était le mal de la fin en quelque sorte.

Le lendemain matin (donc aujourd'hui) arrive l'effet hamster et des douleurs plus intenses. Je me suis allongée à plusieurs reprises dans la journée à cause des médicaments qui me plombaient. Tellement fatiguée que j'ai même fait une sieste de deux heures dans la journée. La photo ci-dessous vous montre mon gonflement des joues dès ce matin. J'étais encore plus gonflée dans la journée. Il est conseillé de garder les poches de glaçon le plus longtemps possible pour l'éviter mais bon ça gonfle quand même.


Pour finir, le deuxième jour (aujourd'hui), je ressens toujours un effet anesthésie au niveau de la mâchoire du bas à l'avant gauche. Quelques dents, la lèvre, la gencive et le menton. Après quelques recherches je suis tombée sur quelque chose qui se dit une "paresthésie". Je ne suis qu'au deuxième jour et ne peux pas trop me pencher sur cette paresthésie mais je reviendrais dessus s'il faut que je prête plus d'importance.

Voilà pour cette intervention. Il faut tout simplement y aller sans stress, c'est normal d'en avoir un peu je vous l'avoue. Après s'attendre à avoir des douleurs pour ma part des piques d'intensité. Et puis il faut se dire que voilà c'est fait plus de dents de sagesse pour vous faire mal. Dans quelques jours ou semaines tout ira bien du moins je l'espère pour ma part puisque je suis qu'au Jour 2.

J'espère que cet article pourra vous aider. N'hésitez pas à me poser vos questions, j'y répondrais avec plaisir !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos petits mots ❤